Soudain, le siècle passé

Roman

À l’écoute des histoires de sa famille où les destins croisent la grande Histoire, l’auteure a trouvé une manière romanesque de tisser les fils conducteurs sur plusieurs générations. Ancrée au cœur de la Provence, cette saga aux accents chantants raconte sans ambages la vie de personnages pittoresques et attachants à travers le 20e siècle. De Justine à Rosalie en passant par Baptiste ou Paul, des gens au caractère fort et imprégnés de la culture méditerranéenne qui vont déterminer le parcours de vie de l’auteure depuis sa tendre enfance jusqu’à sa maturité. Au fil des pages, elle parvient à les faire vivre avec justesse et talent au point que le lecteur en vient à croire qu’ils pourraient faire partie de sa propre famille…

 

Soudain, le siècle passé
Année de sortie : 2019

Éditions : Complices Éditions

7 réflexions sur “Soudain, le siècle passé”

  1. Je l’ai lu en très peu de temps (moi qui ne lis que très peu). Il m’a intéressé et à la fois bouleversé. J’avais l’envie de tourner les pages au fur et à mesure de ma lecture…

  2. Bravo Dominique pour avoir réussi la rédaction de cette longue saga familiale éprouvante et émouvante, qui retrace de nombreuses similitudes de vie dans les familles du grand Sud de notre France provinciale tellement attachée aux traditions sclérosantes qu’a fait voler en éclat mai 68 mais dont subsistent encore des miettes irritantes parfois…
    Bravo, tu as réussi à retrouver enfin la lumière et à montrer part tes activités très courageuses d’écritures et d’enseignement la voie salvatrice de la culture et de la parole féminine, bien appuyée par ton très proche et grand amoureux soutien. Continue de nous éclairer et d’animer d’agréables soirées riches d’enseignement.

  3. Je viens de terminer ton livre que j’ai commandé à « Lettres vives » à Tarascon, je l’ai lu en très peu de temps (moi qui ne lis que très peu). Il m’a intéressée et à la fois bouleversée. J’avais l’envie de tourner les pages au fur et à mesure de ma lecture… Je suis bouleversée…

    Merci pour ce livre.

  4. Quand j’ai eu commencé,  j’ai dû continuer. C’était captivant. J’ai tout aimé, l’histoire ou les histoires, l’humour ou le sarcasme par moments, le style aisé même pour décrire les moments difficiles et la longue période de maladie. J’ai l’impression que beaucoup de personnes qui sont nées après la guerre pourraient retrouver beaucoup de similarités avec leur propre expérience. Je pense aussi que l’étude que tu fais de tous les personnages qui ont vécu autour de toi et de leur influence, devrait aider les lecteurs à mieux se comprendre ou à comprendre ceux qui vivent à leur côté.

  5. J’ai passé de très bons moments à la lecture de ton livre. J’ai été bluffé par ta mémoire et ton érudition, puis j’ai été pris par l’écriture. J’ai bien aimé le style serré sans digression. Maintenant c’est au tour de Patricia. Et là je vais la perdre pendant quelques jours car elle va trouver plein de connexions avec son histoire familiale. Bien sûr, j’ai pleins de questions. On en causera a notre prochaine rencontre.
    Remets toi vite a l’écriture. 

  6. J’ai lu ton livre, Dominique, que j’ai beaucoup apprécié pour plusieurs raisons.

    D’abord il retrace bien la vie de ces générations dont nous avons eu souvent des récits analogues. Personnellement je me suis retrouvée dans ces frustrations que j’ai vécues moi-même, qui reviennent régulièrement et qui font souffrir dans les périodes difficiles. J’ai apprécié la façon très lucide de montrer la situation des femmes en particulier, leur effacement, leur renoncement et parfois leur combat face à la société qui leur niait tout épanouissement et toute existence personnelle. De même celle des hommes ayant subit eux aussi des frustrations, qui avaient  » besoin « , plus que d’autres, de dominer les femmes pour exister. Ce livre dit bien d’autres choses sur l’enfance, l’éducation des enfants, les souffrances qu’on n’expliquent pas toujours, les liens qu’on a avec nos origines, l’amour et le rejet des parents, bref les contradictions auxquelles nous sommes confrontés, etc…
    Ce livre est un exemple concret démontrant l’importance de se parler et d’écouter dans les familles pour éviter souffrance ou traumatisme et qui montre tout de même le chemin parcouru en quelques décennies et celui qui reste à parcourir…
    J’ai bien aimé aussi les expressions imagées très locales qui m’ont rappelé de bons souvenirs, exprimant parfois la franchise à l’état brut, ou l’obscurantisme de l’époque, mais avec un sens de l’humour très local aussi.
    Ce livre est à la fois émouvant et riche d’analyses et d’enseignements sur le psychisme lié notamment à l’environnement familial. Il y aurait encore beaucoup à dire car on peut tant y puiser !….
    Très intéressant.

  7. Et voila, je viens de finir le livre aussi. Je l’ai trouvé si bien construit, si bien écrit, qu’il était difficile d’arrêter de le lire. Même une heure dans le bain !
    Je te félicite, c’est un triomphe – tu peux être fière.. Je ne peux arriver à comprendre comment tu as pu fournir un tel effort, mental et émotionnel. Tes descriptions, tes analyses des caractères, sont  remarquables. La prochaine fois que je serai à « Jusquiame » (Comment as-tu trouver ce nom?), sur  la place, je vais sentir la présence de ces gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.